sarl traditions maconniques

La Nature Dévoilée ou la Théorie de la Nature

(Code: 9782353170036)

Envoyer à un ami
39,00 EUR
Ajouter au Panier
La Nature Dévoilée ou la Théorie de la Nature

 La Nature Dévoilée
ou la Théorie de la Nature

 Dans laquelle on démontre, par une analyse exacte de ses opérations, comment & de quoi toutes choses prennent naissance, comment elles se conservent, se détruisent & se réduisent de nouveau en leur essence primordiale.

 

PAR UN AUTEUR ALLEMAND INCONNU DU 18ème SIECLE 

Traduction de l’original allemand (1723) par Monsieur DUFOURNEL  
édité pour la première fois en 1772 à PARIS


Mise en page corrigée et améliorée par Joseph CASTELLI
sans modifications des textes traduits par Monsieur Dufournel

Et réédité par les ÉDITIONS CASTELLI © en 2006.

Le premier pas que doit faire celui qui désire parvenir à la connaissance de la Nature est d’examiner, avec la plus grande attention, comment et de quoi prennent naissance toutes les choses naturelles, telles que les météores, les animaux, les végétaux et les minéraux; comment elles se conservent, et comment elles se détruisent. Il verra que ces différents effets s’opèrent par une même cause; que chaque chose contient en soi un principe de vie, qui est aussi celui de sa destruction; que ce principe est le même dans toutes; et que c’est cet agent universel, qui, suivant ses différentes manières d’agir, opère toutes les générations et les dissolutions qui entretiennent et renouvellent sans cesse ce vaste univers. C’est ce que je me propose de démontrer dans cet ouvrage, qui est le fruit de mes observations et de mes expériences. Je l’ai écrit particulièrement en faveur des amateurs de la chimie, qui, faute de connaître la marche de la Nature, travaillent au hasard, suivent aveuglément les procédés qu’ils ont devant les yeux, et s’égarent continuellement dans leurs recherches, au détriment de leur santé et de leur fortune. Ils y trouveront une théorie claire, palpable, et qui a l’avantage d’être aisée à vérifier par la pratique, sans laquelle on ne peut se flatter d’être véritablement instruit. Je l’ai divisé en deux parties. Dans la première, j’examine comment et de quoi toutes choses ont pris et prennent naissance. Dans la seconde, comment elles se détruisent; et j’ai soin d’appuyer tous les raisonnements sur des faits connus ou des expériences faciles. Je préviens qu’on ne trouvera point dans ce traité l’élégance et la pureté du style; d’autant plus que j’écris dans une langue qui m’est étrangère. Mais dans un ouvrage de la nature de celui-ci, l’on doit considérer les choses, plutôt que la manière dont elles sont exprimées. Je préviens aussi qu’en traitant philosophiquement de la Nature, je n’ai point prétendu m’écarter des vérités révélées, étant persuadé que ma théorie ne pourrait être que fausse, si je n’étais point d’accord avec elles.