sarl traditions maconniques

Le Cosmopolite

(Code: 9782353170203)

Envoyer à un ami
32,00 EUR
Ajouter au Panier
Le Cosmopolite
LE COSMOPOLITE

Lettre Philosophique, Les Œuvres du Cosmopolite
ou Nouvelle lumière Chimique divisées en trois Traités.

 

Dans lesquels sont clairement expliquées les trois Principes des Philosophes Chymiques, Sel, Soufre et Mercure.

 

PAR

SETHON – SENDIVOGIUS 1669-71

 

AVEC PRIVILEGE DU ROY
 
Vous ayant vu douter d’une science, dont vous devriez être mieux persuadé, il m’a semblé.

Vous ayant vu douter d’une science, dont vous devriez être mieux persuadé, il m’a semblé nécessaire de vous en tracer les fondements, suivant que la Lecture des vrais Philosophes et l’expérience me l’ont enseigné. Je n’use pour cet effet d’aucune Rhétorique, jugeant superflu d’orner la matière du monde, qui est la plus belle de soi-même.

La sainte Écriture, qui est dictée par le Saint Esprit, et contient la parole du grand Dieu, méprise l’ornement, et se plait seulement aux sentences véritables et simples, l’ignorance au contraire et le mensonge, dont le père de mensonge a jeté la semence dans les Écoles modernes, veut être plâtrée d’artifices, pour cacher ses défauts, l’art et le fard sont pour les beautés imparfaites.

Vous verrez dans la suite de cette Lettre, une Physique qui paraîtra extravagante et impertinente au sens de ces mêmes Écoles, et je vous dis par avance, que le moindre Pédant la condamnera aussi hardiment que s’il l’entendait très bien, et que mes sentiments seront bannis de sa raison aussi librement qu’il pourrait faire si notre sainte science était soumise à sa juridiction.

Mais je laisse à chacun son jugement libre, et je ne veux punir les présomptueux et les ignorants, que de leurs propres qualités, qu’ils garderont pour pénitence. Aussi ne prétends-je écrire cette lettre qu’à vous qui avez la clef pour en déchiffrer le contenu mystérieux, afin que vous puissiez confirmer votre connaissance et l’appuyer sur le fondement inébranlable, peut donner gloire à Dieu, et servir votre prochain.