sarl traditions maconniques

Livre Jaune N°12 - 2016 Toute l’Histoire des Old Charges

(Code: 9782352131304)

Envoyer à un ami
26,00 EUR
Ajouter au Panier
Livre Jaune N°12 - 2016 Toute l’Histoire des Old Charges

Le  Livre  Jaune  12 - 2016

Toute l’Histoire des
«
 Old Charges »

Aux sources de la Franc-Maçonnerie 

Opérative et Spéculative

 

Recherches historiques par les Très Illustres Frères

 

 Christian de BONFILS
et Joseph CASTELLI

L'origine de la franc-maçonnerie se perd à travers les siècles. Bien que de nombreux historiens se soient penchés sur cette question et qu'une multitude de livres aient été écrits à son sujet, personne n'a réussi à en préciser les origines, ni en termes d'époque ni en termes d'un élément déclencheur quelconque.

Naturellement,les théories sont fort nombreuses, mais aucune ne résiste à l'analyse historique objective. Plusieurs auteurs de livres maçonniques ont même avancé que la Franc-Maçonnerie a débuté au paradis terrestre et qu'Adam fut le premier initié.

Puis, l'ordre se serait répandu à travers ses descendants jusqu'à la construction du temple de Salomon, roi d'Israël, en passant par la Mésopotamie et la Phénicie. Naturellement,il n'y a personne qui prenne cela très au sérieux ; même pas les francs-maçons eux-mêmes.Rappelons-nous qu'à l'époque de l'Empire romain, il existait des regroupements de corps de métiers appelés en latin, « Collegia Fabrorum ».

En 714 avant J.C. : Pendant le règne de Numa Pompilus, deuxième Roi de Rome, selon la tradition légendaire des origines de la cité.

Les Collegia Romaines (Collegia Fabrorum) avaient leurs dieux tutélaires et leurs rites. Leurs cultes, tout comme leurs techniques, subirent l'influence des peuples voisins et des religions dites « à mystères », qui étaient très populaires à l'époque. L'entrée dans un de ces métiers commençait par une véritable initiation comme les « Francs-Maçons ».

Ces corporations professionnelles, précurseurs des guildes médiévales, possédaient à elles seules tout le savoir romain : comment construire les routes, les arches, les aqueducs, les outils de guerre, etc. Bref, ils étaient les hommes de science de l'époque.

À mesure que les Romains faisaient des conquêtes territoriales, leur savoir se répandait aux quatre coins de l'empire et c'est ainsi qu'éventuellement on se retrouve au Moyen Âge, époque où les maçons bâtissaient des cathédrales à travers l'Europe.
À cette époque, il y avait des groupes de bâtisseurs, sortes de corporations professionnelles,possédant des techniques et des principes bien à eux, des secrets du métier en somme, et ils étaient tenus en haute estime par les dirigeants de l'État.